Expositions


Chaumes, h s/toile, 40x40 cm

du 10 novembre au 10 décembre 2017.     né à Bruxelles en 1954 Diplômé en Architecture de l’Ecole St Luc de Bruxelles en 1980 Après cette formation, il devient l’élève du peintre Rémy Aron, aux ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris en 1988. Sociétaire du Salon d’Automne de Paris, 1991, il y expose pendant plusieurs années Membre du comité d’organisation du Salon «Grands et Jeunes d’aujourd‘hui» Paris Lauréat du «Salon de Peintures 95» du Musée de Barbizon. Représente la Belgique en 1999 à l’Académie Diplomatique Internationale, Paris Grand Prix Madeleine Couderc de la Fondation Taylor, 2001, Paris En 1999 il commence à enseigner le dessin à l’école supérieure des arts et techniques à Paris pour une période de douze années.Il montre son travail depuis 1995 en France et en Belgique, depuis quelques années aussi à New-York et Boston. Ses œuvres sont présentes dans des collections privées en Australie, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, à Hong-Kong, en Irlande, Italie, au Japon, Liechtenstein, Luxembourg, en Suisse et à travers les États-Unis. Il vit actuellement à Paris. Il crée des natures mortes, des paysages, des intérieurs et des marines dans un style qui lui est propre. Sa peinture lumineuse utilise des couches […]

Philippe H. Dequesne



Fillette marbre de Carrare(1)

Du 13 octobre au 8 novembre 2017. … Mais au-delà des querelles souvent fastidieuses entre tenants d’idéologies différentes, le sourcier de l’art du dessin, qui fonde ses priorités dans l’exploration et la genèse de l’art en trois dimensions, ce magicien de la pierre taillée, ce porteur de nouvelle naissance nous émeut. Poète de la matière, il a ce privilège, en respectant les rythmes naturels, de nous faire accéder totalement à la majesté de la création. Il nous révèle combien les moindres vibrations de la vie l’interpellent. Et c’est la grâce qu’il nous propose, émerveillé par une humanité qui, pour être le support de sa création, nous conduit en toute assurance avec le vivant. Extrait de « Des sculptures comme un aveu de beauté » Alain Viray, A.I.C.A., 2004 De 1947 à 1956, études à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles pour le dessin, la peinture, décoration et modelage. Obtient de nombreuses distinctions dont le Prix « Fondation Madame de Potter » ainsi que le Prix de la Ville de Bruxelles. De 1957 à 1992, dessinateur joaillier chez Leysen Frères (Fournisseurs brevetés de la Cour de Belgique). De 1957 à 1987, enseigne, aux cours du soir des Arts et Métiers de la Ville de […]

François Demassieux


Brise, bronze, haut 32cm

  Du 22 septembre au 11 octobre 2017   A l’occasion de ses 50 années de création, une monographie, retraçant les étapes importantes de sa carrière et abondamment illustrée, vient de sortir de presse chez Art & Héritance, textes des historiens d’art Ariane Fradcourt et Jacques Toussaint, photos de Marcel Van Coile. ... Toutes les œuvres d’art, même celles abstraites racontent une histoire qui dit parfois peu, laissant de l’espace pour celui qui sait regarder, ou beaucoup, porteuse d’un message. Ce n’est, à mon avis, ni l’intention de l’artiste, ni sa vision du monde qui fait qu’un objet soit ‘art’. C’est sa qualité qui résiste au temps, cette capacité à évoquer des émotions intuitives qui fondent nos valeurs. Marie-Paule Haar, au- delà de sa connaissance parfaite de ces techniques multiples, a creusé son sillon. Au départ de la terre brabançonne, sa création est à la recherche de cet impossible rêve, le sublime... Prof. Dr JAN DE MAERE Extrait de la préface.   Biographie Artiste pluridisciplinaire en sculpture, peinture, orfèvrerie et bijou. Diplôme de l’Enseignement Supérieur Pédagogique. Diplôme de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels (La Cambre). Professeur d’Académie. Professeur invité de l’UCL. Vit et travaille à Genval (Belgique).  Liens externes […]

Marie-Paule Haar


Les forêts détruites, h s/toile, 100x80cm

Du 1 au 20 septembre 2017 HENNING HOLSCHUH propose une aventure picturale qui fait jour à la nuit. Selon lui, c’est un voyage intuitif qui plonge le spectateur dans le vertigineux : « le sens de toute représentation est essence abstraite, un abstrait qui devient forme concrète ». Ses formes concrètes irradient d’une force interne, secrète, communicative.J’y vois là de bons signes : des sourires qui vont à l’expressif auxquels des pro ls chimériques s’y associent. Sans réticence, sans prudence, ils et elles partagent l’espace avec des visages, des corps roses, presque blancs. En coloriste de l’espoir, tu arpentes les paysages, les forêts, les cieux, tu brosses de larges harmonies fauves qui dévoilent une témérité si personnelle.Des populations habitent tes rêves, elles sont parmi nous. Révélées dans tes compositions, elles font semblant d’être nous dans ce monde qui traverse un drôle de moment.A coup de cœur, ta peinture résiste. Henning, ton univers passionné réinvente patiemment la joie de vivre. Daniel Pelletti 2017   L’UNIVERSALISME DE L’ART DE HENNING HOLSCHUH (Note philosophique) L’anthropomorphisme de l’univers ou l’universalisation de l’humain ? La question se pose dès le premier contact avec les œuvres de Henning Holschuh, axées sur une relation constitutive entre l’humanité […]

Henning Holschuh



Van Grieken Horseshoe passes Wales

du 28 juillet au 27 août – uniquement les vendredis, samedis et dimanches. Oeuvres récentes de Mireille Bastin, Valerio Cugia, Lieve Dejonghe, Michel Demart, François Demassieux, Philippe Dequesne, Roland Devolder, Jean-Pierre Gonthier, Marie-Paule Haar, Xavier Huchez, Jivko, Christiane Joly, Annik Le Page, Le Verdier, Chris Loïcq, Yannis Markantonakis,  Dany Morelle, Ben Rikken, Bert Rückert, Sarro, Marie-Jo Tinel, Albertine Trichon, Jef Van Grieken, Valérie Vogt, Yao.

Couleurs d’été: temps présent


Luc Perot, Bleu, pastel, 82x67cm

du 10 au 30 juin 2017 Oeuvres de Marcel-Louis Baugniet, Gaston Bogaert, Jean Boquet, Raymond Coumans, Frans Depooter, Edmond Dubrunfaut, Ginette Javaux, Claude Lyr, Aimée Martin, Géo mommaerts, Lode Matthys, Claudine Nemirovsky, Péji, Luc Perot, Jean Ransy, Rik Slabbinck, Remy Van den Abeele, Jozef Van Ruyssevelt, Jean Willame, Henri-Victor Wolvens.

Couleurs d’été: rencontre avec des peintres du XXe siècle


Enlightenment 云山悟道

du 5 au 31 mai   D’eau et d'encres ... Peintre dans la tradition d’une peinture chinoise millénaire, YAO YI ZHI, qui enseigne à temps et heures en sa ville natale, connaît à merveille les collusions entre le papier de riz et l’encre et l’eau. Il en profite avec subtilité, n’hésitant pas non plus à projeter des jets d’encre sur ses feuilles, ce qui leur confère, par l’éparpillement des points de chute, du relief et de la profondeur de champ. Paysages de rivières et de montagnes, que traversent, parfois, barques et voile, et, plus inédit, un moulin à vent, les envolées graphiques du peintre chinois ne laissent pas indifférent, surtout lorsque se satisfaisant des seuls noir et blanc, il ose s’abandonner à une sorte d’abstraction cousue d’air, d’espaces et de ciel. Ses images sont alors aussi plus mystérieuses, donnent davantage à rêver. Roger-Pierre Turine (Extrait de La Libre Belgique, fév. 2014) Bibliographie The painting exhibition of Yi Zhi YAO   1980 Diplômé de l’Université académique de Shanghai (section arts) 1991 Premier Prix du premier Concours mondial de Calligraphie et de peinture chinoise 1993 Prix Verrept de l’Institut national belge des Beaux-Arts 1993-1996 Diplômé de l’Institut national supérieur des Beaux-Arts d’Anvers 1998 […]

YAO



Comédie, huile s/toile, 70x90

du 24 mars au 3 mai  Le peintre d’origine flamande Roland Devolder (né en 1938, à Ostende) est le conteur d’un monde saturnien. Sur les traces d’Ensor et de Spilliaert, de Verhaeren et de Maeterlinck, il a choisi de donner une réalité plastique à ses visions nocturnes. La mascarade met en scène des personnages faméliques, entre une commedia dell’arte lunaire et des figures de carnaval réunies sur le théâtre du destin. Un bestiaire accompagne cette humanité errante, transformée en apparitions grotesques. Isolé ou perdu dans un cortège carnavalesque, l’homme est tour à tour l’acteur surprenant, ridicule, étrange ou pitoyable d’un univers onirique entre l’ironie de la représentation et la nostalgie d’un temps disparu. Rien ne nous sera révélé dans un récit si peu explicite. S’agit-il du prologue ou bien de l’épilogue d’une scène initiatique ? Quel symbole mystérieux se cache derrière ces masques, ces bucranes tenant lieu de tête à des personnages mimant une réalité tangible ? Ces saltimbanques inversent l’ordre naturel. Le sentiment d’irrationalité a supplanté toute logique. Pour décrire et animer ce monde fantasque, Devolder recourt à une palette sobre et dépouillée, privilégiant la grisaille. Les blancs détenteurs d’une lumière surnaturelle dialoguent avec les noirs et les terres […]

Roland Devolder – 2017


"Légèreté II",  bronze

du 24 février au 22 mars    Des sculptures ouvertes aux vents du monde, vivantes, animées par le souffle des temps anciens ou par l’esprit des beautés de la nature animale et végétale, JIVKO harmonise un concert, propose symphonies et musique de chambre, séduit par ses contours à géométrie variable, où les vides sont comme les silences en musique, où le mouvement varie entre force et légèreté, où la maîtrise de son art éclate dans le poids du bronze intimement lié au jeu des vibrations subtiles des ombres et des lumières.  Poésie et réalité, mythologie et temps présent, métal compact enlaçant des espaces habités par des vides éloquents, œuvres monumentales et petits bijoux de sculptures, chez JIVKO rien de tout cela n’est contradictoire. Il manie les abstractions pour les concrétiser avec aisance dans des formes qui n’appartiennent qu’à lui, libérées de l’académisme et créant ses propres références.  JIVKO dépassant l’œuvre d’art, va l’inscrire dans un décor extérieur pour mieux sceller l’œuvre et son environnement en une entité expressive rayonnant de force.  Ses œuvres sont très architecturées, équilibrées, profondément enracinées dans une réalité intemporelle, et qui mêle l’homme et son environnement, l’homme et la nature, l’homme et son destin, l’homme et […]

Jivko – 2017


Les pins

du 27 janvier au 22 février Né à Fleurus en 1936.Nombreuses expositions en Belgique et depuis mars 2004, en permanence à la Galerie Albert 1er (expos particulières en 2004, 2009, 2013 et 2015). Nombreux prix 1er prix de peinture de la province de Hainaut, 19761er prix de peinture au Goddiarch, Villers-la-Ville, 1999Médaille de bronze Grand Prix international de Wallonie, Namur, 2002  Heureux celui qui sait encore observer le va et vient des fourmis, voir une abeille butiner, écouter un chant d’oiseau. Heureux celui qui aime encore ce qui dure, un goût d’éternel et non uniquement le provisoire ou l’éphémère. Rendons à l’art son humanité et faisons en sorte que l’art ne soit pas qu’une prouesse gratuite qui ne cherche qu’à étonner, voire à scandaliser. La recherche de la beauté doit être et rester un de ses canons. Heureux celui qui sait encore perdre son temps en rêveries en dépit du temps qui passe comme un ouragan. Propos de l’artiste  Cet art rustique et sans prétention a son charme et l’on sent que, dans sa spontanéité, Le Verdier s’exprime quand il lui plaît Plane là quelque chose de frais, d’authentique et d’émouvant. Stéphane Rey, 1993 Il y a chez Le Verdier quelque […]

Le Verdier – 2017



Itinéraires 2016

du 9/12/2016 au 22/01/2017 L’exposition groupe des peintures, aquarelles, sculptures et dessins de : Mireille Bastin, Valerio Cugia, Lieve Dejonghe, Michel Demart, François Demassieux, Philippe Dequesne, Roland Devolder, Jean-Pierre Gonthier, Marie-Paule Haar,  Xavier Huchez, Jivko, Christiane Joly,  Annik Le Page,  Le Verdier, Chris Loïcq,  Yannis Markantonakis,  Dany Morelle,  Sarro,  M-J. Tinel,  Jef Van Grieken,  Van Ruyssevelt,  Valérie Vogt,  Jean Willame,  Yao Yi Zhi ainsi que Bert Rückert et François Schwoebel.

Itinéraires 2016


“Scène portuaire” • 2015 • hs/bois • 60x65 cm

du 28 octobre au 30 novembre   Yannis Markantonakis naît en 1955 à la Canée en Crète. Etudes d’ingénieur chimiste en Angleterre. En 1985, il s’installe à Paris. De 1985 à 1988, il travaille à l’académie Saint Roch dans l’atelier de Jean Bertholle où il rencontre André Bouzereau dont il suit aussi l’enseignement. Depuis 1987, il expose régulièrement à Paris, Lyon, Strasbourg, Lille, Marseille, Le Touquet, Saint-Briac, Noirmoutier, La Rochelle mais également en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne. Il a participé à de nombreuses collectives en France, au Portugal, en Crète, au Japon, en Allemagne, en Belgique. Bibliographie Liens externes      site web de l'artiste     ... Le voir travailler est un privilège, une curiosité sa façon de bâtir le tableau comme un jeu de construction à géométrie variable. Car le format n’en est pas prédéterminé, comme il est de règle généralement ; il procède à des ajouts, des réductions, des extensions de l’espace peint, utilisant parfois pour cela un angle du cadre qu’il lui destine – considérant qu’il en est un élément indissociable – et qu’il utilise comme cache. Ces manipulations se font en tournemains rapides, apparemment brouillons, nalement magiques lorsqu’on en découvre le résultat, qui tient […]

Yannis Markantonakis – 2016


Petit portrait

du 30 septembre au 26 octobre.   Fougères, Bretagne, 1943 Annik Le Page peint depuis toujours des portraits de femmes dont la féminité navigue entre deux contradictions: la grâce et la beauté comme attributs de l’éternel féminin, mais aussi le refus d’être considérées comme le symbole de la séduction dans le but d’acquérir des pouvoirs et des fonctions jusqu’ici réservés aux seuls hommes. C’est le sens des techniques mixtes qu’elle utilise: l’huile, caution du passé, mélangée à du mortier (sable) – matériau de construction incongru sur ces visages de femmes – mais signe là de solidité et de changement. Proche de cette femme dont elle fait inlassablement le portrait, si elle a bénéficié de l’enseignement de Waltraud Solonet, la dernière élève de Kokoschka (Ecole de Vienne), Annik Le Page en a surtout retenu la force et la fermeté enseignées par le maître, jamais la violence ni la colère. Dans sa réalisation, par contre, l’artiste va souvent au-delà de la peinture en ajoutant du mortier par exemple, question de durcir la matière, sans pour autant durcir le ton... L’ensemble de ses oeuvres donne une impression de sérénité, inhabituelle mais véritablement bienvenue dans notre monde violent, rapide et en perpétuel questionnement. Ses […]

Annik Le Page – 2016



“La lanterne magique” • E/A • 1965 • 33,5x69 cm

du 9 au 28 septembre. Bibliographie Claude Lyr par André Gascht  (Dereume  1976) Les Dessins de Claude Lyr par Alain Viray   (Dereume 1978) Claude Lyr, l’œuvre gravé  par Paul Caso  (  Dereume  1984) Les Carnets de Claude Lyr mis en page par René Ducoffre ( Dereume 1990) L’Art de l’Enfance  par René Ducoffre  ( Dereume  1992) Expositions et Musées Dès 1947, Claude LYR expose très régulièrement, peintures et gravures, en Belgique, à Bruxelles, principalement à la Galerie Albert Premier ( douze expositions entre 1953 et 1984...), mais aussi à l’étranger, en France, aux USA... Il participe à de nombreux ensembles parmi lesquels les salons d’Uccle-Centre-d’Art, le Centre d’Art d’Ixelles, Art de cinq provinces, les Peintres de la Mer, Les amis de l’Art, le groupe OCTO... Avec le soutien de la Galerie Albert Premier, il participe à la Biennale de Venise de 1986. Ses œuvres figurent aux Musées des Beaux-Arts de Bruxelles, Ixelles, Mons, Charleroi, Tournai ainsi qu’au Museum of Modern Art de Denver, Colorado USA. Né, voici cent ans, le 31 août 1916, Claude LYR, fils du poète René LYR,  grandit dans une maison  ouverte aux artistes. L’enfant Claude dessine, peint et grave dès ses premières années. Etudes à l’Académie Royale des […]

Claude Lyr – 2016


"Soleil noir", 130x140cm, acrylique sur toile

du 6 mai au 5 juin. Expositions Art Gallery 826, Knokke 2009 Art International Exhibition of Shangai 2007 Commerzbank, Bad Honnef 1989 Espace Art, La Louvière 1997 Galerie Alain Beciani, Charleroi 99-01-03-05-07-10-13-15 Galerie Albert Premier, Bruxelles 93-95-99-02-06-10-16 Galerie Argo, Knokke 2005 Galerie Ariane Group, Bruxelles 99 - 01 Galerie Atmosfera, Kortrijk, 04 - 07 Galerie Bernard Verhaghe, Ploegsteert 01 Galerie Fred Lanzerberg, Bruxelles 88 Gallery Maoming (Chine) 07 Günnewig Residence, Bonn 99 Institut für Sprachvermittlung und Internationalen Kulturaustausch, Bonn 83 Lineart Gent 89 – 02 Musée de Changshu (Chine) 07 O.C Goossenaerts, Bad Honnef 00-03-06-11 Orient-Express Hotels, München 01 Siemens, Düsseldorf 02 Correspondance inattendue L'alchimie du canevas s'immisce comme un roman à contre-jour. Sous nos yeux, la toile nous échappe. La couleur insolente, imprégnée dans les méandres de notre mémoire, rature au-delà des mots, griffe nos rêves et bouscule nos confessions infimes. Penser l'impensable , comprendre l'incompréhensible… Entre interrogation et adéquation, s'invente la liberté de transformer, de ne pas s'en tenir au candide et d'échapper à l'opacité des sentiments . Comme une note de musique qui résulte des précédentes, chaque tonalité libère son exacte transparence et découvre une sorte d'absolu. La peinture, toujours à recommencer et jamais acquise, imagine l'idée d'équilibre: comme un pont […]

Jean-Pierre Gonthier – 2016


Bateaux à Cesenatico

du 4 au 23 mars.   Elève du peintre et graveur Manlio Guberti Helfrich. Son travail et sa recherche esthétique en peinture et gravure sont orientés vers l’approfondissement d’un langage figuratif moderne. Son intérêt pour la gravure l’a poussé à utiliser diverses techniques, en particulier l’aquatinte travaillée avec deux plaques. Il a réalisé de nombreuses séries de gravures pour des éditeurs d’art en Italie et à l’étranger. En 1994, il a peint un cycle de fresques aux Palais Pieri Piatti à Vetralla. Il poursuit une activité de portraitiste international. Ses oeuvres font partie de plusieurs collections: Musée de Charleville-Mézières (France), Aldegrever Gesellschaft à Münster (Allemagne), New York State à Nassau Community College (États-Unis), Pinacoteca Alberto Martini à Oderzo (Italie), le siege romain de la société Philip Morris Corporate Service, le siège romain de la Peliti Associati, la Federvini, la Consulta Treuhand, Munich (Allemagne), la Dexia Bank Group (Bruxelles, Belgique), la Frisland Bank (Groningen, Pays Bas) et de nombreuses collections privées dans plusieurs pays. De 1981 à 2016 Nombreuses expositions personnelles à Rome, Saarbrücken, Soest, Münich, New York, Trieste, Paris, Cagliari, Groningen; à Luxembourg au Centre Culturel des Institutions européennes, à Bruxelles à l’Institut italien de Culture et à la Galerie […]

Valerio Cugia – 2016



“Anticipation Climatique” • 2015 • 48x71 cm

du 12 février au 2 mars. Bibliographie Demart "Point de fuite", préface de Georges Remi Jr, édité en 2011 Aquarelliste et illustrateur, Michel Demart a présenté depuis 1979 de nombreuses expositions, tant en Belgique qu’au Luxembourg où il a longtemps résidé. Son travail s’appuie sur des thèmes et des idées faisant appel à l’imaginaire pur. Ainsi apparaissent régulièrement des lignes d’horizons sur lesquelles les plans du paysage se dédoublent ; surgissent des signes indicateurs que transgresse le prisme surréaliste de l’image ou se dressent des gratte-ciel, témoins du décalage qu’ils impriment à leur environnement. Les aquarelles de Michel Demart sont des voyages à l’horizon d’une poésie surréaliste où l’évasion sans limites entraîne le spectateur dans un espace de rêve qui donne au temps une dimension infiniment contemplative. Parallèlement, son talent d’illustrateur l’amène à répondre à de nombreuses demandes publiques et privées. Il réalisa ainsi des aquarelles originales pour la Commune de Clervaux, les Solistes Européens, le Festival de Wiltz, le Festival International de Guitare, le Letzebuerger Kannerduerf et la Poste, pour laquelle il créera les timbres de Noël 1999, 2003 et 2006. Il a illustré aussi plusieurs livres pour enfants et participé à des projets de l’Education Nationale. A l’étranger, il […]

Michel Demart – 2016


« Phares dans la brume », huile s/toile, 100 x 100 cm

du 22 janvier au 10 février.   Né à Paris en 1966, Xavier Huchez vit et peint dans son atelier sur les bords du lac d’Annecy. Peintre solitaire qui vous invite à l’accompagner dans ses silences feutrés, atmosphères brumeuses, mystérieuses, dans ses jeux de lumières après la pluie. Sur des routes aux phares éclairés nous le suivons, nous voyageons à travers ses souvenirs enfouis de palais italiens aux lustres de lumière. Tout est savamment pensé par le choix des huiles, des couleurs, des pigments purs et rares, un lapis lazuli, un vermillon cinabre de Florence, celui des peintres de la Renaissance. Une œuvre reconnaissable tant par la douceur, la poésie que l’exigence d’un travail (Expositions régulières à Bruxelles, Paris, Lausanne, Annecy, Lyon). Liens externes site de l'artiste

Xavier Huchez – 2016


Itinéraires 2015

du 18/12/2015 au 17/01/2016   L'exposition groupe des peintures, aquarelles, sculptures et dessins de: Mireille Bastin, Valerio Cugia, Lieve Dejonghe, Michel Demart, François Demassieux, Philippe Dequesne, Roland Devolder, Jea-Pierre Gonthier, Marie-Paule Haar, Dorothee Holschuh-Kraiss, Henning Holschuh, Xavier Huchez, Jivko, Christiane Joly, Annik Le Page, Le Verdier, Chris Loïcq, Yannis Markantonakis, Sarro, M.J. Tinel, Jef Van Grieken, Jozef Van Ruyssevelt, Valérie Vogt & Yao

Itinéraires 2015



“Dijlewandeling XIV - Wintersnoei” 2015, acryl s/toile, 50x95 cm

du 23 octobre au 11 novembre. Œuvres dans les collections Special Office Abdulaziz Alsaud à Riad Openbaar Kunstbezit en Flandre Le Sénat, le Cabinet des Estampes et la Chalcographie à Bruxelles Le Château Royal de Laeken Le Parlement Européen La Banque Nationale de Belgique, KBC, Dexia, ING, Fortis Le Musée des Beaux-Arts d’Anvers Het Bonnefantenmuseum à Maastricht et Venlo Het Stedelijk Museum van St-Niklaas en Nürnberg ainsi que dans les collections privées aux Etats-Unis, Brésil, Mexique et d’autres pays... Herenthout, 1950 Etudes aux Académies d’Anvers et de Malines (1969 à 1976) et à l’Institut national supérieur des Beaux-Arts à Anvers (1973-1976). Expositions : en Belgique, notamment depuis 1978 à Mechelen, Bruxelles, Genk, Lokeren, Leuven, Mons, Antwerpen, Maaseik, Rumst, Ruiselede, Holsbeek, Lier, Brugge, etc. à l’étranger, à Middelburg (Pays-Bas), Köln (Allemagne), Bremen (Allemagne), Washington (Etats-Unis), Taiwan (Musée des Beaux-Arts de Taipei), Willemstad (Curaçao) Voyages : depuis 1983, au Brésil, Washington, Japon, Corée, Hong-Kong, Patagonie, Mexico, Kuala Lumpur, Indonésie, Manille, Vénézuela, Colombie, Cuba, les Etats baltes, Namibie, Curaçao, Islande.

Jef Van Grieken – 2015


“Chanteur en ferveurs”, huile s/toile, 22/30 cm

du 2 au 21octobre. Bibliographie : Monographie Mireille BASTIN, Ed. d’Art Laconti, 1988 Figure dans divers livres d’art consacrés à la peinture : - L’autre Belgique, par C. Monty, Ed. Casterman, 1980 - Le rêve et les naïfs, par M. Fourny, Ed. Art et Industrie, France, 1981 - Encyclopédie mondiale de l’Art naïf, Ed. Yougosrevue - Le paradis et les naïfs, par M. Fourny, Ed. Art et Industrie, France, 1983 - Dictionnaires ARTO, 1987, 1995 et 2003, Belgique - Contes et légendes de Belgique, Ed. d’Art Laconti, 1988 - 100 ans d’arts plastiques en Belgique, d’hier à aujourdhui, par R. Dalemans, Ed. Artis Historia, 1990 - Annuaire des peintres français, Ed. d’Art P. Bertrand, 1995, France - Belgische Beeldende Kunstenaars, Art in Belgium, 1999 - Belgische Bekende Kunstenaars uit de XIXde en XXste eeuw, P. Piron éd. - Guilde Internationale des Artistes contemporains, Ed. Staart, France, 2004 - Dizionario enciclopedico internazionale d’Arte Moderna y contemporanea, casa ed. : Alba Ferrara, Italie, 2004-2005 - Europ’Art, 2006, Genève Emissions télévisées : RTBF - Télé-Bruxelles - Event TV   Nombreuses expositions personnelles et de groupe en Belgique et à l’étranger depuis 1979, notamment à Paris, Genève, Tokyo, Singapour, New York etc... Présence dans divers […]

Mireille Bastin – 2015


Henri-Victor Wolvens, allée du parc, h s/toile

du 5 au 27 juin 2015 et du 11 juillet au 23 août 2015.  autour de Henri-Victor Wolvens, Claude Génisson et Jivko, auxquels la Galerie a rendu un hommage particulier pour leurs expositions muséales en Belgique et en France *, COULEURS D’ÉTÉ groupe des peintures, aquarelles et sculptures de : BASTIN, CUGIA, DEJONGHE, DEMART, DEMASSIEUX, DEQUESNE, DEVOLDER, GONTHIER, HAAR, HUCHEZ, LE PAGE, LE VERDIER, LOÏCQ, MARKANTONAKIS, SARRO, TINEL, VAN GRIEKEN, VAN RUYSSEVELT, YAO YI ZHI  

Couleurs d’été 2015



"Le balcon", 2015, hst, 120x120 cm

du 7 au 31 mai.   Marie-Jo Tinel Peintre de paysage, paysages urbains. Post-cubiste, tendance abstraite. A partir de 1967, elle fut élève de l’Ecole des Arts Appliqués de Paris, diplômée en 1971. En 1972, elle a fréquenté l’Ecole des Beaux-Arts d’Aix-en-Provence, s’initiant à la gravure. Après avoir fait de la peinture artisanale sur soie pendant quelques années, en 1976 elle a décidé de reprendre définitivement la peinture, à l’huile d’abord, puis découvrant les ressources de l’aquarelle en 1978. Elle participe à des expositions collectives et concours divers, notamment à Paris. Elle montre surtout des ensembles de travaux, depuis 1985, dans des expositions personnelles, dans son atelier de Saint-Mandé, dans des lieux alternatifs, en 1990 à la galerie Cimaise de Paris, en 1995 à l’Hôtel de Ville de Saint-Mandé. Très tôt, elle fut tentée par l’abstraction, admirant Klee et Kandinsky, captivée par la possibilité picturale de recréer la lumière par la couleur. En 1978, à l’occasion d’un séjour au Pouldu, elle éprouva le besoin de revenir à la nature, besoin d’autant plus impératif que tenant à exploiter son don et son expérience de redoutable dessinateur, d’une précision qui méprise les pires difficultés. Depuis lors, sa peinture propose une sorte d’armistice […]

Marie-Jo Tinel – 2015


Keerpunt, 50x50cm, 2014

du 6 au 25 mars. Oostende, 1961 Etre un artiste à part entière, cela demande des sacrifices, des efforts, du talent, en fait cela demande tout, comme le dit le peintre Sam Dillemans. Je n’hésite pas à classer Lieve Dejonghe dans cette catégorie d’artistes. Avec beaucoup de classe, elle travaille jour et nuit à son œuvre. Lieve Dejonghe a un profil artistique à multiples facettes, son art est mondial. La pluriformité se montre dans la diversité de son œuvre, dans cette vague oscillante en permanence entre l’abstrait et le figuratif. Son œuvre est celle d’une artiste qui sans cesse analyse et remet en cause la réalité. Dans son œuvre, Lieve Dejonghe exprime d’une façon créative son questionnement, son incertitude ainsi que celle de notre culture contemporaine, son scepticisme, ses doutes, mais également sa mélancolie et ses moments de bonheur intimes. Of zij nu realistisch werkt of abstract, haar doel is steeds een zo goed mogelijk schilderij te maken. In haar figuratief werk wil zij de kijker verrassen of zelfs met een trompe-l’œil-schilderij op een verkeerd been zetten. Zij schildert vanuit een innerlijke noodzaak, en niet vanuit een pause. Zo wisselt zij een periode die als een geslaagde zoektocht kan gelden […]

Lieve Dejonghe – 2015


«Eenvoudige voorwerpen», h/st, 36x47 cm

du 6/02 au 4/03/2015   JOZEF VAN RUYSSEVELT (Bazel 1941 - Kalmthout 1985) C’est le 25 mai 1941 que Jozef Van Ruyssevelt voit le jour à Bazel, sur les bords de l’Escaut à 15 km d’Antwerpen. A douze ans, il rentre à l’Académie d’Antwerpen en gravure, peinture et dessin sous l’égide de trois artistes de renom: Antoon Marstboom, René De Coninck et Jos Hendrickx. C’est ce dernier dont il deviendra très proche qui exercera une grande influence sur son évolution de peintre. A la fin de l’été 1965, Van Ruyssevelt quitte l’Académie, porteur du diplôme de lauréat. En 1971, il y reviendra après avoir été nommé titulaire de la classe de gravure. Lors de ses premières expositions, ce sont surtout ses eaux-fortes qui retiennent l’attention. Rien d’étonnant dès lors que ce soit avec ses gravures qu’il reçoit en 1964 le prix des Arts plastiques (Gravure) de la Province de Flandre Orientale. Encore étudiant, il avait déjà reçu le Prix d’Outrelon de Try pour ses œuvres graphiques et la médaille du Gouvernement. A la fin de 1960, Van Ruyssevelt s’engage dans la voie d’un art de recherche formelle, un art qui se replie sur lui-même, qui s’interroge sur sa propre nature. […]

Jozef Van Ruyssevelt



"Horizonte de estrelas", 70x60,2013

ADELIO SARRO (Sâo Paulo, Brésil 1950) Peintre et sculpteur De 1972 à aujourd’hui, expose régulièrement dans des galeries de Sâo Paulo ainsi que dans différentes villes du Brésil et du monde : Miami, New York (USA), Lisbonne (Portugal), Lyon, Annecy, Paris, Evian (France), Kevelaer, Braunschweig, Essen, Landau, Mulheim (Allemagne), Brugg, Davos, St.-Gallen (Suisse), Melbourne, Sydney, Perth (Australie), Bruxelles (Belgique), Bergen (Norvège), Bratislava (Slovaquie). Il a créé plus de 120 sculptures monumentales, fontaines et reliefs en béton pour des places publiques. Nombreuses publications dans divers annuaires de l’art international. MUSEES ET CENTRES CULTURELS 1981 Musées des Beaux-Arts de Chiba et Nara (Japon) 1981 et 1985 Maison de la Culture Tokuyama (Japon) 1982 Musées des Beaux-Arts de Sâo Paulo, de Joinville et de Florianopolis (Brésil) 1983 Centres Culturels de Milan et Bologne (Italie) 1986-1987 Palais Re Enzo, Bologne et Palais Pamphili, Rome (Italie) 1988 Musée Latino-américain, Punta del Este (Uruguay) 1989 Centre d’Etudes Brésilien, Buenos Aires (Argentine) 1990 Musée International Art et Culture du 20e siècle, Laguna Beach, CA USA 1990, 1994, 1995, 2007 Art Expo New York et Las Vegas (USA) 1994-2005 Europ’Art Genève (Suisse) 1996 Musée des Beaux-Arts de Dalton, Géorgie (USA) 1999 Centre Culturel «Chapel of Chapel», Melbourne (Australie) […]

Sarro


Champ jaune, 73x100cm

  Expositions personnelles 2013 Galerie de l’Europe, Paris 2012 Galerie NL, St Omer 2012 Galerie de l’Europe, Paris 2011 Axelle Fine Arts, Galerie Soho, New York 2011 Galerie NL, St Omer 2010 Axelle Fine Arts, Boston 2010 Espace des Tanneries, la Ferrière Sur Risle 2010 Galerie Claudine Legrand, Paris 2009 Axelle Fine Arts, Chelsea, New York 2009 Axelle Fine Arts, San Francisco 2008 AAArt Foundation, Kitzbuhel, Autriche 2008 Galerie Claudine Legrand, Paris 2007 Axelle Fine Arts, Galerie Soho, New York 2006 Axelle Fine Arts, Galerie de l’Europe,San Francisco 2005 Galerie Felli, Paris 2005 Axelle Fine Arts, Galerie Soho, New York 2004 Axelle Fine Arts, Galerie Soho, New York 2003 Galerie de l’Europe, Paris 2002 Axelle Fine Arts, Galerie Soho, New York 2001 Galerie de l’Europe, Paris 2000 Galerie de l’Europe, Paris 2000 Galerie Charvet, Saint Martin de Ré 1998 Galerie Charvet, Saint Martin de Ré 1998 Abbaye de Molesmes, Bourgogne 1998 Galerie de Causans, Paris 1997 Galerie Guénégaud, Paris 1996 Galerie Guénégaud, Paris 1995 Galerie de Causans, Paris 1995 Maison des Arts, Conches, Normandie 1995 Galerie Eric Baudet, Le Havre 1994 Galerie du Crédit Agricole, Evreux 1994 La Petite Galerie, Paris 1993 Abbaye de Molesmes, Bourgogne 1993 Société Industrielle de […]

Hadjiganev


“Point du jour“ h/st 92x65 cm

 Avec la participation de BASTIN COLLET CUGIA DEMART DEMASSIEUX DEQUESNE DEVOLDER HAAR HADJIGANEV HUCHEZ JIVKO LE PAGE LE VERDIER LOÏCQ NEMIROVSKY TINEL VAN GRIEKEN VAN RUYSSEVELT WILLAME YAO YI ZHI Peintures, Aquarelles, Pastels, Sculptures Exposition – Tentoonstelling – Exhibition du 28 mai au 21 juin 2014 mardi-samedi de 13 à 19 h, dimanche de 11 à 13 h et du 12 juillet au 17 août 2014 les samedis et dimanches aux heures habituelles

Couleurs d’été 2014



Les amis et la mer

du 17/01 au 5/02/2014 Née d’un père russe et d’une mère belge, Claudine Nemirovsky fit ses études à l’Académie de Bruxxelles. Elle vécut en Mandchourie, en Chine, séjourna à New York avant de se fixer à Bruxelles. Elle effectua à plusieurs reprises des voyages en Islande, Russie, Sibérie et Extrême Orient. Ses œuvres sont conservées à Bruxelles au Musée d’Ixelles et dans les musées de Dinant, La Louvière, Louvain-la-Neuve ainsi que dans des collections privées en Belgique, aux USA, Allemagne, France, Russie, Islande, Pays-Bas, Grande-Bretagne etc. Ouvrages qui lui ont été consacrés : Paul Caso, « Claudine Nemirovsky, une peinture d’effusion profonde » (Les édit. d’art associés, 1981) Luc Norin, « Une culture appelée demain » Divers dictionnaires dont le Benezit, Arto etc. Claudine Nemirovsky (1928-2008) Il apparaît bien que toute la carrière de Claudine Nemirovsky se développe sous le signe obsédant : un besoin incoercible, un désir éperdu de fixer sa vision du monde. La matière est son levain : la pâte monte, elle la saisit, la triture, lui impose son ordre, sa clarté – une autre clarté que celle du jour qui se lève ou qui s’achève. On ne sait quelle mystérieuse voix impose à l’artiste ce désir […]

Claudine Nemirovsky


"Les hautes coupes", huile s/ toile

La dame de Rouge-Cloître Elle était insoumise et solitaire, généreuse et indépendante, secrète et séductrice. Les œuvres qu’elle nous a laissées ont marqué notre histoire et notre patrimoine. Avec ses yeux et son talent, Ginette Javaux nous a appris à regarder et à admirer les détails parfois les plus insolites. Elle nous a, tout simplement, appris à aimer la nature. La force qui irradie de ses toiles est celle de l’instant saisi dans ses contrastes par les traits que l’artiste impose et par les couleurs qu’elle choisit. Les personnages qu’elle peignait étaient tous des personnalités. Comme elle, d’ailleurs, qui choisit, à quatre-vingt-neuf ans, une de ses saisons préférées pour s’en aller. Le printemps provençal lorsque la neige couvre encore le sommet du Mont Ventoux, que les amandiers sont en fleurs, que partout les fleurs rivalisent aux fleurs et que le ciel s’ancre définitivement à l’azur. Didier GOSUIN Bourgmestre d’Auderghem* LE SAMEDI 8 JUIN 2013 À 11 HEURES A EU LIEU L’INAUGURATION OFFICIELLE DE L’AVENUE GINETTE JAVAUX, EN HOMMAGE ET EN TÉMOIGNAGE DE LA RECONNAISSANCE PAR LA COMMUNE D’AUDERGHEM DU TALENT DE CETTE ARTISTE FERVENTE ET LIBRE. *extrait de la monographie Ginette Javaux, préface de R.P. Turine, texte de Didier Gosuin, 2006, éd. […]

Ginette Javaux


“LA MÉLANCOLIE”,(détail) 2007 huiles/toile,46X 61cm

CLAUDE GÉNISSON (Parisi 1927) – Hommage à Claude Génisson à l’occasion de la sortie de presse d’une importante monographie qui lui est consacrée, préfacée par Mr. Henri Loyrette, Président-directeur du Musée du Louvre … Mais il faut attendre 1963 pour la première grande exposition parisienne à la galerie Gaveau, suivie par Londres en 1969, puis Lille, Bruxelles … En 1986, il est invité à la Biennale de Venise par son commissaire Arturo Schwartz; en 1989, a lieu la belle et importante rétrospective du musée d’Arras; en 1992, celle de la fondation d’art du château de Vascoeuil. Des apparitions rares, comme rare est sa peinture, peu nombreux ses tableaux, fruits de la patience et de la méditation… Henri LOYRETTE (extrait de la préface de la monographie Claude Génisson)

Claude Génisson



Tapisserie

Edmond Dubrunfaut « Au fil de la vie » Edmond Dubrunfaut s’en est allé le 13 juillet 2007. Les 87 années de sa belle existence peuvent se résumer à un long combat. S’il crayonne dès l’enfance, il apprend très tôt la nécessité de la lutte active et la souffrance qui forge les caractères. Quelques rencontres déterminent les choix de sa nature forte. Celle de la tapisserie médiévale, admirée dans la cathédrale de Tournai, suivie du choc provoqué par Guernica de Picasso, découvert à Paris, en 1937. Pour Edmond Dubrunfaut la voie est tracée. Le mur auquel il reviendra toute sa vie doit être le support privilégié d’une oeuvre qui proclame, défend, interpelle, porte témoignage. Avec Louis Deltour (1927-1998) et Roger Somville (1923), Edmond Dubrunfaut crée, en 1947, un premier groupe, Forces murales. S’il s’agit de redonner vie à la tapisserie en Belgique, l’idée n’est pas de se limiter à cette technique. Au contraire le regard vers l’avenir impose de rester ouvert à toutes les techniques à portée murale, traditionnelles ou inédites. Certains chiffres impressionnent. Plus de douze mille mètres carrés d’interventions murales traversent sa vie, auxquels il faut ajouter quelques cinq cents mètres carrés de tapisserie composant les 60 pièces […]

Edmond Dubrunfaut