Jivko


du 31 mai au 30 juin 2019.


 

Stara Zagora, Bulgarie 1963

Il étudie à l'école secondaire d'Art, puis à l'Académie des Beaux-Arts à Sofia, à l'Académie des Beaux-Arts à Prague où il expose à partir de 1987. En 1990, il s’installe en France où il continue ses études à l'École des Beaux Arts à Paris. En 1996 il obtient la nationalité française. Sa sculpture, à la fois lyrique, imaginative et foisonnante de détails, s’inspire des grandes mythes de l’antiquité occidentale, des légendes et traditions de l’Europe de l’Est, mais aussi du monde contemporain que sa vision baroque décline en équilibre instable. Sa sculpture, qui s’inscrit dans la plus pure tradition européenne, est incontestablement ancrée dans notre époque.


1985 Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Sofia.
1990 Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Prague. Boursier de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, ce qui lui permet de venir en France.
1992  Boursier de l’Association Renoir. Prix Art Dialogue de la biennale de sculpture d’Issy-les-Moulineaux. Exposition au Grand Palais.
1993  Exposition dans l’Hôtel Moët et Chandon à Epernay. Obtient le prestigieux Prix Susse Frères Fondeurs.
1994  Crée une sculpture monumentale “Jeu de Bacchus”.
1995  Expose à Paris (Galerie Univers du Bronze) et à Lille (Galerie Mischkind). La Fondation de France lui remet le Prix Charles Oulmont.
1996  Jivko obtient la nationalité française. Il réalise deux sculptures monumentales: “Le Minotaure” et “Sacrifice”. La Présidence de la République lui fait l’honneur d’acquérir une œuvre.
1997  Création d’une nouvelle sculpture monumentale “Après le concert”. Exposition au Salon d’Automne à Paris.
1998  Exposition personnelle à la Galerie Univers du Bronze à Paris.
1999  L’Académie Française lui décerne la médaille de Vermeil des Arts, des Sciences et des Lettres.
2001  Création de la sculpture monumentale “Vestiges de l’esprit”.
2002  Il aborde une nouvelle thématique “Réalités éphémères” où des papillons rendent ses sculptures encore plus aériennes.
2004  Il crée deux sculptures monumentales: “L’Offrande” et “Instant de solitude”.
2005  Exposition à Saarlouis (Allemagne) au Museum Hans Ludwig, ainsi qu’à Toulouse et à Lille.
2006  Exposition personnelle à l’Orangerie du Sénat. Exposition autour du plus grand vitrail de Marc Chagall, chapelle des Cordeliers. Présentation de plusieurs sculptures monumentales dans la ville de Sarrebourg.
2007 Présentation de plusieurs sculptures monumentales au Musée des Beaux-Arts, Musée Saint-Loup, Maison de l’Outil et Musée du Vauluisant, Troyes. Reçoit le prix Evariste Jonchère de la Fondation Taylor. Réalise “Le Pèlerin”, sculpture monumentale de 2,80 m de hauteur.
2008  Exposition personnelle à Paris dans la salle du Vieux Colombier à la Mairie du 6e, en parallèle avec les 14 sculptures monumentales exposées place Saint-Sulpice et place Saint-Germain des Prés.
2009  Expositions personnelles à Amsterdam, Liège et à la Fondation Taylor à Paris.
2012  Exposition personnelle à Paris à la Mairie du 6e, Salle du Vieux Colombier.
2012  Exposition personnelle à Bruxelles, à l’occasion du 60e anniversaire de la Galerie Albert 1er.
2013  Exposition personnelle à Château-Thierry au Musée Jean de la Fontaine et à la médiathèque.

 


 

 
 

du 24 février au 22 mars 2017

 



Des sculptures ouvertes aux vents du monde, vivantes, animées par le souffle des temps anciens ou par l’esprit des beautés de la nature animale et végétale, JIVKO harmonise un concert, propose symphonies et musique de chambre, séduit par ses contours à géométrie variable, où les vides sont comme les silences en musique, où le mouvement varie entre force et légèreté, où la maîtrise de son art éclate dans le poids du bronze intimement lié au jeu des vibrations subtiles des ombres et des lumières. 


Poésie et réalité, mythologie et temps présent, métal compact enlaçant des espaces habités par des vides éloquents, œuvres monumentales et petits bijoux de sculptures, chez JIVKO rien de tout cela n’est contradictoire.

Il manie les abstractions pour les concrétiser avec aisance dans des formes qui n’appartiennent qu’à lui, libérées de l’académisme et créant ses propres références. 

JIVKO dépassant l’œuvre d’art, va l’inscrire dans un décor extérieur pour mieux sceller l’œuvre et son environnement en une entité expressive rayonnant de force. 

Ses œuvres sont très architecturées, équilibrées, profondément enracinées dans une réalité intemporelle, et qui mêle l’homme et son environnement, l’homme et la nature, l’homme et son destin, l’homme et ses fantasmes.

Il sait exprimer la force et la délicatesse, le drame et l’humour, le divin et le païen, ses sculptures monumentales, pour impressionnantes qu’elles soient, nous touchent aussi par maints détails émouvants, parce que le Pèlerin nous interroge, parce que le Musicien nous laisse entendre sa mélodie, parce que les feuilles bruissent au vent et que les papillons frissonnent de toutes leurs ailes.

30 ans de sculpture de JIVKO, c’est une vision de notre univers, c’est l’orchestration d’un monde où tout participe au lyrisme d’une harmonie pénétrante et attachante.

Christian Germak (critique d'art)


 

Bibliographie

2006 “Entre Mythe et Humanité”
2007 “Sculptures monumentales”
2009 “Objets sublimes”