Michel Demart


du 25 mai au 24 juin 2018.


 

En bateau ! ...

L’illusionniste Michel Demart nous mène en bateau vers des destinations poétiques où l’humour et l’actualité croisent le crayon et le pinceau. L’artiste, en effet, a choisi ce mode de déplacement dans le fantasme et l’espace de ses créations. Petit bateau à vapeur pour laisser un nuage de fumée qui, parfois, seule le signale à l’attention de l’observateur, le véhicule aquatique emprunte des chemins invisibles qui traversent les images et se perdent au-delà de l’horizon. Un autre monde nous est offert, celui de l’imagination qui parle à l’esprit et au cœur. Des antagonismes se créent qui ouvrent de nouvelles perspectives. Dessin précis et main libre, ombre et lumière, proportions inversées, intérieur et extérieur, eau et désert inventent un surréalisme magique.

... Le périple ne s’arrête jamais. Si le bateau s’abrite dans une crique c’est pour mieux reprendre son cap contre vents et marées. Ainsi notre songe traverse les embruns, déchire les nuages et, grâce au peintre, nous propose un rivage où aborder un instant, celui de la contemplation, d’une communication poétique qui ouvre une fenêtre sur un monde où nous pourrions vivre.

Ce monde, Michel Demart le voudrait apaisé et délicat, flottant au gré de l’eau et des mirages. Mais la réalité le rattrape et lui oppose cette question : un tel monde serait-il possible ? Sans doute faut-il suivre le poète qui, sur son bateau ivre ou son vaisseau fantôme, nous chante une promesse illusoire à laquelle, humbles spectateurs, nous voulons croire et qui nous fait entrer dans un brouillard d’où la ligne de l’horizon, courbe comme il conviendrait, nous fait basculer dans la magie de l’image.

Jacqueline Guisset

Docteur en Histoire de l’Art (Extraits de «DEMART», mai 2018)

Liens externes

site de l'artiste


du 12 février au 2 mars 2016.



Bibliographie

Demart "Point de fuite", préface de Georges Remi Jr, édité en 2011

Aquarelliste et illustrateur, Michel Demart a présenté depuis 1979 de nombreuses expositions, tant en Belgique qu’au Luxembourg où il a longtemps résidé. Son travail s’appuie sur des thèmes et des idées faisant appel à l’imaginaire pur. Ainsi apparaissent régulièrement des lignes d’horizons sur lesquelles les plans du paysage se dédoublent ; surgissent des signes indicateurs que transgresse le prisme surréaliste de l’image ou se dressent des gratte-ciel, témoins du décalage qu’ils impriment à leur environnement.

Les aquarelles de Michel Demart sont des voyages à l’horizon d’une poésie surréaliste où l’évasion sans limites entraîne le spectateur dans un espace de rêve qui donne au temps une dimension infiniment contemplative.

Parallèlement, son talent d’illustrateur l’amène à répondre à de nombreuses demandes publiques et privées. Il réalisa ainsi des aquarelles originales pour la Commune de Clervaux, les Solistes Européens, le Festival de Wiltz, le Festival International de Guitare, le Letzebuerger Kannerduerf et la Poste, pour laquelle il créera les timbres de Noël 1999, 2003 et 2006. Il a illustré aussi plusieurs livres pour enfants et participé à des projets de l’Education Nationale.

A l’étranger, il collabore avec les éditions Deutsch (Allemagne) et ABC (Suisse). En 1999, il est invité à participer à l’exposition rétrospective sur le personnage de Tijl Uylenspiegel: « De wereld op zijn kop », organisée par la ville de Damme, en Flandre.

Michel Demart a exposé en Belgique, en Irlande, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Luxembourg. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées mais ont été aussi acquises par les communes de Clervaux, de Strassen et d’Hesperange ainsi que par le Musée du Vin à Ehnen, la Dexia Banque Internationale, la Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat et le Domaine thermal de Mondorf-les-Bains.